Nos premiers pas dans le fabuleux monde brassicole se firent vers la fin des années 90, en entrant dans l’âge adulte. Nous avions donc autour de 18 ans quand, chacun de notre côté, l’idée de brasser notre propre bière a germé dans nos esprits. Armés d’une tourie, d’une cuve primaire, d’un kit de sirop de brassage et de vieilles bouteilles désinfectées au four, on enchaîne une après l’autre des « batchs » de bières plus ou moins réussies.

Bon, l’attrait d’obtenir plus de 60 bières pour environ 20$ prenait probablement le dessus sur tout le reste à l’époque. Néanmoins, une passion mutuelle pour la bière est née, nous faisant découvrir par la même occasion tout ce qui se cachait derrière les grandes corporations que sont Labatt et Molson.

Fast forward plusieurs années, et notre vieux stock de brassage accumule la poussière, mais l’amour de la bière est toujours présente. À coup de festival, de voyage de bière, de tournée des microbrasseries et de trop nombreuses visites dans les dépanneurs spécialisés, la passion ne cesse de grandir. À un point tel que le désir d’en brasser à nouveau refait surface, mais dans les règles de l’art cette fois.

Qu’est ce que le projet QDL? Accompagnez nous dans l’apprentissage du brassage professionnel et vous découvrirez peut-être au bout du chemin une bière artisanale des plus surprenantes.

Par souci de continuité, les articles apparaîtront par ordre croissant de la date de publication, donc le plus vieux d’abord.