Cerveza en Cuba, de la bière fade pour touristes

cuba_01

Le 15 octobre dernier, je mettais pieds en sol cubain pour un tout inclus rempli de soleil au Riu Varadero resort. 8 jours de plage, de sel, de sable et de coups de soleil qui furent, ma foi, fort relaxants!

Le 19 octobre, je débouchais ma première bière.

Mais Frank, me direz-vous, pourquoi avoir attendu quatre jours? Tu n’étais même pas un tout petit peu curieux de savoir à quel point elle est mauvaise?

Eh bien, laissez-moi vous mettre au parfum d’un petit secret à propos de la bière à Cuba. Tout ce que vous allez trouver dans les tout inclus touristiques n’a finalement pas grand chose de cubain.

L’intérêt indéniable des touristes du monde entier pour les plages cubaines, le cheap labor ainsi que l’embargo américain, c’est l’environnement rêvé pour tout macro-brasseur voulant faire de l’argent facile. Labatt est donc la grande chanceuse qui s’est tapé 50% des parts de Cervecería Bucanero, une brasserie située à Holguín, la ville où l’on retrouve l’eau la plus pure de toute l’île. Et ce sont eux qui brassent les trois bières que vous retrouverez partout, que ce soit à l’hôtel comme au centre-ville.

Ceci dit, il y a tout de même une raison beaucoup moins réfléchie à mon abstinence : malgré tous les petits cadeaux du Dollorama laissés sur les oreillés, la femme de chambre ne mettait que la bière la plus cheap dans mon frigo.

El Mayabe

cuba_02

Bon, je dis cheap, mais en réalité toutes les bières coûtaient un seul peso convertible. Donc pour l’apport qualité/prix le plus médiocre, allez-y d’une Mayabe!

À 4%, cette Cerveza Clara est aussi la plus légère du lot. De couleur paille très claire et bordée d’une mousse quelconque très éphémère, son apparence laisse à désirer. Au nez, on reconnaît les odeurs de houblon et de blé typique des lagers canadiennes bon marché.

Ça ne s’améliore pas vraiment au niveau des saveurs. Un peu de houblon et du blé en finale, très peu d’amertume et pas une once d’arrière goût. Je dénote tout de même une bonne effervescence, c’est très doux et ça a le mérite d’être rafraîchissant. Ce qui n’est pas une mauvaise chose car déjà après une demi canette, je cuis littéralement sous mon parapas!

Note :
1.8


El Cristal

cuba_03

Le deuxième choix qui s’offre à nous, et proclamée La preferida de Cuba, est la Cristal. Elle tire 4,9%. Si vous préférez les bières de type Corona rehaussées d’un trait de jus de lime, celle-ci est pour vous!

De couleur un peu moins pire, soit paille dorée, sa mousse est très brève. Elle conserve néanmoins une petite couronne blanche mal assumée. Comme première impression, j’ai vu mieux… Les odeurs très subtiles de houblon et de lime ont bien du mal à camoufler un affreux relent de carton mouillé.

Le feeling se poursuit en bouche, quoique le défaut est un peu moins présent. C’est sucré et les houblons sont fruités, une trace citrique de jus de lime vient compléter le tableau. En finale, pas d’amertume, et le carton refait surface, comme pour m’inciter à ne pas finir ma canne…

Bref, c’est faible en goût mais ça pétille un peu moins.

Note :
2


El Bucanero

cuba_04

Ne reste donc que la Bucanero pour me convaincre que tout n’est pas qu’ennui et déception dans l’univers brassicole cubain.

Ça dit Fuerte sur la canette.

Je sais bien que ça veut dire “Forte”, mais une partie de moi s’est dit que ça devrait être “Fierté”, car j’ai finalement l’impression de boire une bière digne de ce nom!
Et à 5,4%, elle a un taux d’alcool presque raisonnable.

Sa robe dorée, tirant vaguement sur le cuivre, est ornée d’une mince couche de mousse blanche, résultat d’un collet vite affaissé.

Je suis bien heureux de finalement humer un peu de malt! C’est léger, mais c’est là. Je sens aussi une faible présence de houblon. Une première gorgée et le malt répond toujours à l’appel, ses notes caramel contrastent sur un fond de houblons légèrement amers. Un arrière goût sucré/amer clôt le tout. On sent un peu plus l’alcool ici, mais c’est nettement moins rafraîchissant.

De loin la meilleure des trois, ce serait plutôt une bière à boire en fin de soirée, dans le lounge ou à l’hôtel.

Note :
2.5


Et c’est ainsi qu’après seulement trois canettes, j’en avais assez de la bière cubaine.

Alors si vous prévoyez prochainement des vacances dans le sud et que vous aimez la bière, buvez donc du rhum : )

Je vous conseille vivement le Banana Mama !




Comments
  1. Belles gougounes! Est-ce que tu sais s’il existe des microbrasseries sur l’île de Cuba ? Quelque chose d’autre que les bières de Labatt … sait-on jamais! On peut toujours rêver.

    • FrankParenteau

      Apparement il y aurait une micro brasserie à la Havane, mais c’est un peu plus compliqué s’y rendre dans le cadre d’un « tout inclus ». Même quand on va au centre-ville (dans la partie touristique évidemment) il n’y a que ces trois bières de disponible.

ADD YOUR COMMENT