X-33, une bière précieuse en souvenir de Prague

Nom:X-33
Brasseur:Minipivovar U Medvídků
Pays:République Tchèque
Style:Lager brune
Alcool:12,6 %
Format:330 ml
Prix:pas cher pas cher !
Disponibilité:Rendez-vous à Prague
Particularité:Très particulière...

IMG_20150816_231012
Review of: X-33

Reviewed by:
Rating:
4.9
On 21 septembre 2015
Last modified:21 septembre 2015

Summary:

IMG_20150816_230240

Vous savez comme il y a des bières qu’on fait vieillir, non pas pour voir comment elles évoluent, comment leurs arômes et saveurs se modifient avec le temps. Non, je parle ici de bières qu’on fait vieillir sans trop s’en rendre compte, simplement parce qu’on ne trouve jamais de moment à la hauteur de ces elixirs maltés. J’ai certaines bouteilles qui nécessitent semble-t-il un moment magique, l’occasion parfaite avant que j’ose les déboucher. C’est bien beau le vendredi soir, mais y’en a 52 par année. Tsé, je vais pas m’ouvrir une Westvleteren 12 pour célébrer la fin de la semaine. Peut-être j’accorde trop de valeur à certaines bouteilles dites-vous ? Peut-être, mais avouez que je suis pas le seul comme ça… vous le faites aussi… non ?

Anyway.

Ça m’amène à vous parler de la X-33. Cette petite bouteille à laquelle j’accordais tellement une valeur inestimable que j’ai été incapable de l’ouvrir avant d’atteindre sa date d’expiration, il y a quelques jours.

iPhoneBK-Mars2013 025

Pour l’histoire, j’ai acheté cette bouteille en février 2013, à Prague, lors d’un voyage mémorables de Doppelbockés. Frank en avait entendu parler comme étant l’une des meilleures bières au monde. Mais son attrait provenait aussi du fait qu’elle était impossible à acquérir ailleurs que sur place (penses pas en trouver à la SAQ si tu vois ce que je veux dire). Donc, on avait placé une visite à la Minipivovar U Medvídků comme étant l’une de nos priorités lors de notre passage en terre Tchèque. Cette petite, très sobre mais légendaire microbrasserie de Prague (elle a plus de 500 ans d’histoire quand même) est mondialement reconnue, principalement pour cette fameuse X-33. Au travers des fortes vapeurs de cigarettes (parce que les Tchèques se calissent un peu de leurs poumons), on a eu la chance de déguster ce nectar divin, faisant parfois plus penser à un porto qu’à une bière. On a quitté l’Europe avec chacun notre bouteille de X-33 pour la maison.

Je crois que Frank l’a débouché dans la semaine de notre retour. Il voulait tout de suite la partager avec son paternel, lui aussi un grand amateur brassicole (il a de belles valeurs familiales notre Frank). Moi, ça faisait près de 3 ans que j’attendais le grand moment. Et c’est pas qu’il n’y a pas eu de grands moments durant tout ce temps… j’en ai ouvert des bières précieuses entre temps. Mais ma X-33, c’était autre chose. C’était MON précieux.

Mais je voyais bien la date d’expiration approcher, alors je me suis finalement posé un deadline. Lorsque j’ai mis ma maison en vente au printemps dernier, je savais comment j’allais célébrer le jour où elle serait vendue. Donc, vous l’avez peut-être compris, je vais déménager sous peu, ce qui me permet aujourd’hui de vous partager mon humble critique de la X-33.

IMG_20150816_231117

On parle ici d’une bière qui tombe à 12,6 % d’alcool. Ce n’est pas de la petite bière ! On la définie comme étant une Polotmavý special, soit une lager tchèque brune riche en malt. C’est un peu vague. Disons que la mode des Polotmavý ne semble pas encore arrivée au Québec. Pour mieux vous situer, j’ai l’impression qu’elle se rapproche pas mal d’une Ale forte belge en termes de goût et texture.

Sa robe est brune avec des reflets bourgogne très vivants. Elle forme un petit collet brunâtre qui disparait rapidement la laissant sans chapeau. Lors du versement, on se rend déjà compte de son aspect presque sirupeux.

Au nez, c’est une attaque en règle d’arômes dominés par les dates et autres fruits séchés. On dénote également un peu de cerise à mon grand plaisir. C’est fortement sucré et on capte de bonnes vapeurs alcoolisées (à 12,6 %, pouvait-on s’attendre à autre chose).

En bouche, c’est franchement sirupeux, mais également tout à fait doux et crémeux sur la langue. Les dates sont encore bien présentes mais avec une saveur de mélasse, un petit goût de chêne provenant de son vieillissement en barrique, ainsi qu’un petit côté surette. C’est une bière brutalement sucrée, mais l’alcool est bien camouflé en bouche, bien plus qu’à l’odorat.

Richissime et moelleuse, on sent qu’il y a de la calorie là-dedans. À côté de ça, une doppelbock pourrait passer pour une Bud light. C’est peu dire. Un winter warmer parfait pour nos froides soirées d’hiver québécois.

Après 3 ans, le souvenir de notre dégustation à U Medvídků est trop flou pour faire des comparaisons justes. Je me souviens qu’on était tombé sur le cul (pardonnez l’expression), mais je dois avouer qu’elle n’était pas si sirupeuse et sucrée dans mon souvenir. Peu importe, croyez-moi, c’est un incontournable si vous prévoyez une petite visite à Prague. Et si c’est le cas, pensez donc à moi et rapportez moi une petite bouteille. Vous feriez ma journée !

Facilement dans le top 3 des meilleures bières que j’ai goûté…
Na zdravi !

IMG_20150816_231012

Les beaux tableaux

Couleur de la bière :
Blanche
Jaune
Dorée
Paille
Ambrée
Rouge
Brune
Noire
Couleur du collet :
Blanc
Ivoire
Crème
Caramel
Chocolat
Café
Collet / Dentelle :
FinÉpais
Clareté :
VoiléeClaire
Carbonation :
PlateChampagne

La note finale :


4.9



ADD YOUR COMMENT