La King Cogne, une Pale Ale de Singe au Jab Percutant

Nom:King Cogne
Brasseur:La Décapsule / Kruhnen
Pays:Québec, Canada
Style:Pale ale de seigle
Alcool:6,5%
Format:650ml
Prix:6,99$
Disponibilité:Limitée
Particularité:Un gros singe orne l'étiquette

10342192_813027032040710_762822198_o
Review of: King Cogne

Reviewed by:
Rating:
4.5
On 14 mai 2014
Last modified:14 mai 2014

Summary:

10342192_813027032040710_762822198_o

La passion des frères Atman pour la bière est très contagieuse.

Leurs vidéos sont toujours intéressantes, bien réalisées et avec cette touche d’humour qui leur est si typique.

On savait également que les Atman brassaient de la bière pour leur plaisir personnel depuis quelques années déjà. On se disait aussi qu’avec tout ce qu’il ont vu, entendu et dégusté dans leurs aventures de macaques, ça devait pas être piqué des vers ces brassins!

Eh bien on peut désormais le découvrir grâce à une super collaboration avec Kruhnen, une one-man-brasserie que j’affectionne particulièrement, et qui devrait faire l’objet d’une critique boquée au plus maudit, car il le mérite amplement.

Je savais depuis un bon moment que cette bière était en développement, mais je dois avouer que j’étais un peu inquiet quand j’ai appris qu’il s’agissait d’une bière de seigle. Mes expériences passées avec ce style de bière n’a pas toujours été fructueux. Particulièrement la RyePA de Dunham, que je trouve beaucoup trop amère.

Malgré tout, j’étais tellement impatient d’y goûter que malgré la promesse d’une bouteille gratis gracieuseté de David, je me suis pitché à l’Axe du Malt dès que j’ai su qu’ils en avaient en stock.

Je me tape donc Shock the Monkey par Peter Gabriel, et je me lance!

kingcogne

Ca commence toujours avec l’apparence, et dès le départ la King Cogne ne déçoit pas. Elle se présente d’une robe voilée couleur paille avec des reflets orange feu. Sa mousse est bulleuse, bien blanche, dodue et est soutenue par de légers filets d’effervescence continue. Elle demeure en place longtemps et sa dentelle nous accompagne tout au long de la dégustation.

Dès qu’on approche le nez, le King nous cogne de ses houblons bien odorants, floraux et tropicaux. Le seigle est présent aussi, en background avec ses notes épicées. Ça augure plutôt bien.

soda-popinski

En bouche, c’est huileux de houblons. Le gros singe aux gants de boxe qui orne la bouteille prend tout son sens dès la première gorgée, alors qu’il nous balance ses houblons en pleine tronche. Je me sens comme Little Mac devant Soda Popinski alors qu’il me swing ses punchs de Chinook, Calypso et de Citra un après l’autre. C’est fruité, c’est tropical et je vais devoir admettre que j’adore ça.

L’amertume, quoique pleinement présente, n’écrase pas l’ensemble. La finale poivrée du seigle vient la contrebalancer et notre palais se retrouve un peu fourré entre les deux, et c’est, malgré tout, simplement merveilleux.

L’alcool joue vraiment un rôle secondaire dans toute cette complexité, mais on le sent tout de même un peu, des fois. Et à 6,5%, ça se boit tellement bien que ça peu devenir dangereux…

Chaque gorgée est différente, parfois c’est fruité et poivré, ensuite amer et seigle, puis simplement tropical. On découvre des dimensions et des combinaisons de saveurs nouvelles à mesure que notre verre se vide.

D’ailleurs il se vide tellement rapidement que je me retrouve devant un verre vide, à déjà vouloir en déboucher une autre.

Vivement que cette collaboration entre Kruhnen et La Décapsules aie suite car je me retrouve ici devant une bière qui aurait le potentiel de devenir ma « bière de semaine ». Titre actuellement détenu par la Moralité de Dieu du Ciel.

Rien que ça.

Merci à David Atman pour la top photo !

Les beaux tableaux

Couleur de la bière :
Blanche
Jaune
Dorée
Paille
Ambrée
Rouge
Brune
Noire
Couleur du collet :
Blanc
Ivoire
Crème
Caramel
Chocolat
Café
Collet / Dentelle :
FinÉpais
Clareté :
VoiléeClaire
Carbonation :
PlateChampagne

La note finale :


4.5



No Responses

ADD YOUR COMMENT