Une nuit Limoiloise à la brasserie artisanale La Souche

LaSouche_02

Ça prend tout un concept d’établissement pour faire oublier le Pubweiser à un amateur de bière…

Tel un phénix en plein cœur de Limoilou, le mythique mais non moins miteux Pub Delzie renaît à nouveau de ses cendres sous la forme d’une microbrasserie artisanale aux inspirations purement québécoise. La Souche existe maintenant depuis presque deux ans, création d’un amateur de bière et d’un ébéniste de talent (le mobilier et divers éléments décoratifs fait à la main sont très impressionnants).

Disons-le, nous sommes arrivés sur le tard. La soirée était déjà bien entamée et ça refoulait jusque sur la terrasse. L’ambiance chaleureuse de l’endroit se fait ressentir dès qu’on entre, tout le monde semble heureux, un verre à la main, la soirée s’annonce prometteuse!

La première bière

LaSouche_01

Premier bémol, le cask est vide… (Ok, mais au moins, ils en ont un !)

Ne blâmant que nous même et notre retard, nous ne tardons pas à commander nos premières bières.

Frank se gâte avec une New Waterford, une stout tirant 5.4 %. D’un noir ébène, elle est couronnée d’une mousse couleur crème opaque et persistante, il en résulte une jolie dentelle qui demeurera sur les parois jusqu’à la bière suivante.

Au nez, des notes de torréfaction et de café, ainsi qu’une touche de caramélisée, ça s’annonce bien! En bouche, des noisettes et des grains de café, on s’y attend et on aime. La sécheresse du café prend totalement le dessus avec en arrière scène un petit goût de sucre et de caramel. La finale se fait en douceur par une amertume soutenue.

C’est finalement une stout qui manque légèrement d’équilibre, le corps manque de force pour balancer l’amertume très présente en arrière-goût.

Comme note : 3,3 sur 5.

Mat de son côté ouvre le bal avec la Gros Pin, une Irish Red Ale qui atteint 5,5 % d’alcool. Très opaque, elle arbore une belle couleur rouge-vin avec certains traits orangés, lui donnant presque des allures de Sangria. Son col n’est pas saisissant et de manière générale, la bière ne semble pas particulièrement effervescente.

Au nez, le caramel ressort fermement, mais il est accompagné d’une odeur de carton mouillé beaucoup moins plaisante. Les arômes restent subtils et peu développés. En bouche, le caramel est encore présent, mais n’est pas marquant. On dénote aussi des saveurs de petits fruits et un petit côté surette. Amertume moyenne en finale.

C’est une bière correcte tout au plus, laissant clairement place à l’amélioration plus la soirée avancera. En ce sens, ce fut un bon choix de première bière.

Note de 2,8 sur 5.

Autres dégustations

LaSouche_03

Au fil de la soirée, Frank se laissera aussi tenter par la Canardière et la Limoiloise.

La première est une IPA américaine à 7 % de couleur ambrée tirant sur l’orangé. Un nez houblonné, citronné et très floral, qui se veut très invitant, ouvre le bal à un bouquet de saveurs des plus rafraichissantes. C’est floral et très fort en houblon, qui laisse dans leur sillage un léger goût huileux. L’amertume ne se dévoilant qu’à la toute fin, nous obligeant à prendre une autre gorgée, c’est vraiment un cercle vicieux, mais on aime s’y faire prendre.

La seconde est une bière dorée à 4,9 %, d’une couleur tout à fait appropriée au style, soit un beau blond doré. C’est mielleux et floral au nez, une touche d’herbe avec quelques notes de céréales. En bouche c’est légèrement houblonné et épicé, les céréales se font encore présentes, et les herbes suivent pour clore le tout. C’est léger et très facile à boire, une bière qu’on boirait volontiers au soleil sur la terrasse du pub.

Mat pour sa part optera en second temps pour la Cream Ale de la place. Toujours dans le 5,5 % d’alcool, on est en présence d’une jolie bière cuivrée aux reflets orangés, translucide et munie d’un beau petit collet blanc crème digne d’une vraie Cream Ale. Son nez se fait très discret, mais elle surprend par son goût. La seule chose qui me vient en tête pour le décrire serait une cerise enrobée de chocolat. Sucrée et moelleuse, voici une bière satisfaisante qui descend bien. La soirée progresse dans la bonne direction…

Voulant achever la soirée en force, Mat choisi finalement la Culbute, une triple belge qui fait 8,8 % d’alcool. Et ce fût un excellent choix ! Superbe bière dorée éclatante possédant un collet blanc clairsemé. Le nez me dit simplement sucré et fruité. Les arômes sont vifs et alléchants. En bouche, on confirme ces arômes en précisant une orientation de petits fruits sauvages comme la framboise et la cerise. Délicate amertume en fin de bouche, mais de manière générale, on joue plus avec des saveurs acidulées. Une bonne bière qui accoterait une note de 4 sur 5.

En conclusion

La Souche est sans contredit la meilleure chose qui aurait pu arriver à ce local du boulevard de la Canardière dans Limoilou. Accueillant, sympathique, chaleureux et festif sont des mots qui décrivent bien l’ambiance qui y règne. Avec des bières maison possédant un certain charme (mais sans être extraordinaires) et une sélection de bouteilles québécoises des plus attirante, cette nouvelle adresse a tout ce qu’il faut pour faire sa marque dans le marché de plus en plus concurrentiel des microbrasseries à Québec. Et pour nous, voilà une nouvelle raison de finir nos soirées dans ce bon vieux Limoilou, tout en se remémorant des anecdotes piteuses, mais ô combien amusantes, de l’époque du Pub Delzie.



ADD YOUR COMMENT